Online Slots Preview

Download the flash player

Online Bingo

Les paris sportifs en ligne sont vraiment très en vogue ce dernier temps. Les sites de paris sont en forte hausse grâce aux matchs à venir. Les championnats de la NBA (la principale ligue de basket-ball nord-américaine) et La Série mondiale de baseball sont la pointe de la saison des paris sportifs notamment aux Etats-Unis. La fin d’octobre et le début du novembre marquent le départ de la plus agitée période de l’année pour les sites sportifs et pour les parieurs du monde entier. Mais des événements sportifs majeurs pour tous les pays, comme la Coupe du Monde de Football, réchauffent encore plus l’atmosphère.

En 2010, le marché fraçais des paris sportifs s’ouvrira à la concurrence, permettant aux compétiteurs de prêter leurs services en France. Selon une étude, à peu près 900.000 Français utilisent déjà les sites de paris sportifs, hippiques ou de poker, actuellement illégaux dans le pays. Avec l’ouverture prévue pour 2010, une étude réalisée par le consultant Francis Merlin estime que le marché des paris sportifs produira quelque 800 millions d’euros. En 2011, le chiffre passera à 1,4 milliard, pour atteindre même 1,8 milliard en 2012. En guise de comparaison, en 2008 le marché pesait 630 millions d’euros, dont 230 millions sur un seul site, à l’occasion du dernier tournoi Rolland Garos.

Francis Merlin apprécie que le marché sera partagé à 80% par une « dizaine d’opérateurs ». La clientèle attendue sur les futurs sites légaux sera constituée en grande partie des parieurs qui jouent sur les sites illégaux. L’étude anticipe aussi qu’une partie des 6,5 millions de personnes qui font des paris sur les courses de chevaux se dirigeront vers les paris hippiques en ligne.

Aucun utilisateur n'a commenté sur " Le marché des paris sportifs est en hausse "
N'hésitez pas à laisser un commentaire...

 Username (*required)

 Email Address (*private)

 Website (*optional)

Veuillez noter que la validation des commentaires est active, alors il n'est pas nécessaire de soumettre à nouveau vos commentaires.