Online Slots Preview

Download the flash player

Online Bingo

Les paris sportifs en ligne sont vraiment très en vogue ce dernier temps. Les sites de paris sont en forte hausse grâce aux matchs à venir. Les championnats de la NBA (la principale ligue de basket-ball nord-américaine) et La Série mondiale de baseball sont la pointe de la saison des paris sportifs notamment aux Etats-Unis. La fin d’octobre et le début du novembre marquent le départ de la plus agitée période de l’année pour les sites sportifs et pour les parieurs du monde entier. Mais des événements sportifs majeurs pour tous les pays, comme la Coupe du Monde de Football, réchauffent encore plus l’atmosphère.

En 2010, le marché fraçais des paris sportifs s’ouvrira à la concurrence, permettant aux compétiteurs de prêter leurs services en France. Selon une étude, à peu près 900.000 Français utilisent déjà les sites de paris sportifs, hippiques ou de poker, actuellement illégaux dans le pays. Avec l’ouverture prévue pour 2010, une étude réalisée par le consultant Francis Merlin estime que le marché des paris sportifs produira quelque 800 millions d’euros. En 2011, le chiffre passera à 1,4 milliard, pour atteindre même 1,8 milliard en 2012. En guise de comparaison, en 2008 le marché pesait 630 millions d’euros, dont 230 millions sur un seul site, à l’occasion du dernier tournoi Rolland Garos.

Francis Merlin apprécie que le marché sera partagé à 80% par une « dizaine d’opérateurs ». La clientèle attendue sur les futurs sites légaux sera constituée en grande partie des parieurs qui jouent sur les sites illégaux. L’étude anticipe aussi qu’une partie des 6,5 millions de personnes qui font des paris sur les courses de chevaux se dirigeront vers les paris hippiques en ligne.

La Suisse est la dernière « citadelle » qui a été conquise, en pleine légalité, par les opérateurs de jeux en ligne. La conquête s’est passé doucement et avec l’accord mutuel des parties. Ainsi que, dans le paysage européen, la Confédération helvétique a décidé d’offrir aux jeux et aux casinos sur internet le cadre légal dont on avait besoin. Le Cesare recevra, bien entendu, sa part, sous la forme des impôts…

La solution est convenable pour les deux parties. La nouvelle loi sur les maisons de jeu permettra, pour le début, à une dizaine de casinos d’opérer en Suisse, avec des licences en régime de concession. La mesure ne touchera pas la Loterie Romande et Swisslos, qui ne perdront pas leur monopole en matière de jeux de grattage et de tirage (la même chose se passera en France, où la Française des Jeux gardera son monopole sur les mêmes domaines). Donc, ce n’est pas étonnant que le changement ne va pas bien à la Loterie romande, qui craigne des concurrents forts et alléchants pour les joueurs. Son chiffre d’affaire subira, sans doute, une baisse.

En Suisse, comme en France, ce type de mesure s’imposait depuis quelque temps. Mais les autorités ont dû se convaincre les interdictions imposées et les monopoles existantes, engendrant le jeu illégal – était plus nuisible qu’avantageux pour l’Etat. La réglementation du marché montre que la présence des opérateurs de jeux en ligne en Suisse et les revenus qui s’échappaient au fisc ne pouvaient plus être ignorés. Ceux qui vont dorénavant bénéficier d’une licence devront se soumettre aux conditions imposées par les autorités, conditions non-discriminatoires par rapport aux maisons de jeu suisses.

Les experts estiment que, en quelques années (plus précisément, jusqu’en 2012), les jeux de hasard en Suisse enregistreront un produit brut de jusqu’à 174 millions de francs. Dans le cas où les Suisses auront une interdiction à l’étranger, les chiffres seront ceux-ci; si une telle limitation n’existait pas, les chiffres tourneraient entre 115 et 139 millions de francs.

Le mega-projet Gran Scala initié par International Leisure Developpement (ILD) promet de transformer l’Aragon dans la capitale des loisirs d’Europe, y compris les jeux de casino. Projeté aux alentours de la ville d’Ontiñena, en plein désert d’Aragon, Gran Scala a fait beaucoup parler de lui, mais le centre est toujours loin de devenir réalité.

Selon Jaime Riera, le partenaire de l’ILD en Espagne, la soumission de la documentation nécessaire pour mettre en oeuvre Gran Scala, pourra durer des mois entiers. La lenteur du processus a pour cause la rigueur de la loi qui régit les projets d’une telle ampleur et qui a été adopté il y a quelques mois. Riera a expliqué qu’il était moins important de fixer les délais que de respecter la Loi des Centres de Loisirs de Haute Capacité.

La loi prévoit que les investisseurs paient une garantie de 3 millions euros, assurent plus de 3.000 emplois, 8.000 chambres d’hôtel et que le complexe occupe plus de 1.000 hectares. Gran Scala dépassera tous ces chiffres: 12.000 chambres d’hôtel, 65.000 emplois et plus de 1.400 hectares.

Le président du Gouvernement d’Aragon, Marcelino Iglesiais se rapporte à ce cadre légal quand il parle du projet Gran Scala. Il a veillé à ce que les prévisions de la loi soient exigeantes et maintenant les investisseurs doivent s’assurer qu’ils pourront s’y tenir.

Pour sa part, l’ILD doit payer avant le 10 octobre le reste de 4% du prix des terrains achetés pour Gran Scala, tel que fixé en février 2009. A cette date les parties pourront également finaliser l’achat des 300 hectares qui n’ont pas pu être acquis en février. Tout cela est nécessaire pour avoir les 3.000 hectares prévus dans le projet d’ILD pour démarrer les travaux à Gran Scala.

La crise économique semble s’approfondir à Las Vegas, mais une nouvelle vague d’investisseurs annonce le début d’une autre étape, avec d’autres acteurs. Du jour au lendemain, les nouvelles changent et ce qu’hier semblai perdu, on le voit récupéré aujourd’hui. Cette semaine, MGM Mirage, Las Vegas Sands Corp. et Wynn Resorts Ltd. ont annoncé que le premier trimestre leur a apporté des résultats meilleurs que prévu, ce qui va les aider à augmenter le prix de leurs actions.

« Je pense qu’à partir de septembre, peut-être octobre au plus tard, nous allons avoir un rythme accéléré… J’hésite à utiliser l’expression « revenir à la normale », mais je pense que nous serons de nouveau à la normale en 2010″, a déclaré Sheldon Andersen, président et directeur exécutif de Las Vegas Sands. Toutefois, les analystes avertissent qu’il n’y a pas encore de preuves concrètes que le bas de la récession ait été atteint à Las Vegas. « On a entendu quelques rumeurs sur un rétablissement à Las Vegas, mais je n’en vois pas les preuves », a commenté l’analyste Matthew Jacob, de Majestic Research.

La récession a diminué aussi le nombre des voyages; Comme les compagnes aériennes ont réduit le nombre des vols, le nombre des visiteurs de Sin City a chuté d’environ 9% durant les trois premiers mois de l’année. En même temps, les projets tels Citycenter, Fontainbleau Las Vegas et le Cosmopolitan, planifiés à l’époque où le boom du gambling ne semblait pas avoir une fin, débuteront plus tard cette année. « L’ouverture de CityCenter plus tard cette année augmentera la capacité d’hébergement et des jeux sur un marché déjà en difficulté et aura probablement des conséquences sur les propriétés de MGM », a estimé l’analyste John Grassano.

MGM, le plus grand opérateur de Las Vegas Strip, détient neuf autres propriétés au long du couloir des casinos de la Strip, allant du luxueux Bellagio au plus petit Circus Circus. Le directeur exécutif Jim Murren pense que le nouveau centre ne va pas accabler les autres propriétés de MGM. Par contre, il estime que l’éblouissant CityCenter va stimuler les voyages à Las Vegas. « Nous pensons que les visites à Las Vegas augmenteront de 5 ou 6% cette année. Et nous en serons en grande partie responsables », a ajouté Murren.

Le tournoi de poker d’Asie (APT) a été tellement réussi que plusieurs salles virtuelles de poker ont annoncé l’intention d’organiser des tournois de qualification aux événements de l’APT. Plusieurs se sont déjà enrôlés dans cette course et sont prêts à fournir à leurs joueurs la chance de participer à l’événement de douze jours qui aura lieu à Macau.

L’APT Macau débutera le 12 août et prendra fin le 23 août. Le succès de l’année passée a déterminé les organisateurs d’étendre l’étape de Macau de six à douze jours. »

Les membres du réseau iPoker – PartyPoker, Ongame Network, Bwin, PKR, DafaPoker, JBetPoker, Betfriends et 32Red – sont tous à la ligne de départ! L’arrêt que l’APT fera à Macau offrira des parties à haute limite, mais aussi plusieurs sit & go. Le Main Event aura un buy-in de 4.300$.

Le directeur de l’APT, Chris Parker, a déclaré: « L’enthousiasme de nos partenaires d’envoyer des joueurs au tournoi, nous encourage et nous sommes enchantés à accueillir plus de salles virtuelles de poker dans ce programme. Le festival APT Macau de cette année sera encore meilleur avec ses douze jours de poker et de divertissement. »

La décision prise par le Parlement européen de ne pas élaborer une réglementation unique pour le marché des jeux en ligne a attiré autant de louanges que de critiques. L’Association Européenne des Casinos (European Casino Association), qui est la représentante des casinos terrestres a applaudi la décision, tandis que l’Association des Jeux à distance (Remote Gaming Association), qui représente les intérêts des sites de jeux, a bien exprimé ses regrets.

Le fait est que le Parlement Européen a voté presque à l’unanimité une résolution préparée par un membre danois. La Résolution prend note que la nature spéciale de l’industrie des jeux exige de déroger aux accords commerciaux habituels et aux normes auxquelles ils se soumettent à l’intérieur de l’Union Européenne.

Alors, le résultat est que chaque pays va continuer à édicter ses propres lois et à développer son propres système de règlements – un processus qui a quand-même, ses travers. « Grâce » à ce système, dix pays ont été cités jusqu’à présent pour non-conformité aux normes de commerce de l’Union. Il est évident que les opérateurs des casinos terrestres préfèrent cette formule, qui, dans certains pays, leur permet de résister à la concurrence.

Le RGA, dirigée par Clive Hawkswood, avait demandé auprès des dirigeants de Bruxelles, un système unique de réglementation, afin d’empêcher les législations nationales de violer le Traité et de limiter la concurrence. Hawkswood a dénoncé la résolution, soutenant qu’un rapport commandé par le Parlement Européen est parvenu à des résultats radicalement différents, montrant que les jeux sur Internet pourraient être considérés comme tout autre produit commercial.

Le résultat final est que les tribunaux continueront à être la seule source de justice pour les sites Internet de jeux contestant les lois nationales. Hawkswood estime qu’il y a environ vingt pays qui protègent leurs monopoles et les casinos en ligne des nationaux. « Nous allons bien sûr continuer la campagne pour les droits de nos membres, mais la réalité est que les véritables changements ne seront atteint que lorsque plusieurs Etats membres introduiront leurs propres régimes d’autorisation », a conclu Hawkswood.

Plus d’une décennie après qu’un ouvrage original sur la stratégie au blackjack – « Beat the Dealer » a dévoilé au grand public l’art du comptage des cartes, un bon nombre de joueurs de blackjack ont commencé, dans les années 1970-1980, à porter des mini-ordinateurs en mesure de suivre la valeur des cartes par de simples et légers mouvements des doigts.

Ces dispositifs transformaient le joueur habituel dans un expert du blackjack à mémoire photographique. C’est la raison pour laquelle de tels appareils ont été interdits dans de nombreux casinos terrestres, mais c’est également la raison pour laquelle, deux décennies après l’apparition de ces gadgets, un nouveau programme de comptage des cartes met en alerte les casinotiers.

Il s’agit de Blackjack Card Counter, une application en ligne pour les iPhones ou les iPods de Apple et disponible pour téléchargement pour une somme infime. L’application assigne des valeurs aux cartes élevées ou moins élevées et dispose d’un mode furtif (stealth), qui permet à l’appareil de vibrer lorsque les cartes qui n’ont pas été jouées ont une grande proportion de cartes à valeur élevée, qui sont plus favorables pour les joueurs. Les joueurs qui parient davantage quand le sabot a des cartes d’une valeur élevée et qui parient moins quand le quota des cartes à petite valeur est plus grande, peuvent emporter priver la maison de l’avantage qu’elle a ou peuvent gagner eux-mêmes un avantage.

En 1985, les casinos ont combattu avec succès la propagation des aides électroniques. Le comptage des cartes à l’aide du propre cerveau est quelque chose de légal. Mais les joueurs qui utilisent des dispositifs électroniques sont traités plutôt comme des tricheurs qui plient les cartes ou utilisent des aimants pour déclencher les jackpots aux machines à sous. Aux casinos de Nevada, ils sont amendés ou peuvent même aller en prison.

C’est le pire scénario. Les casinos ont été, en effet, mis en garde. Mais les experts sont d’avis que l’application est, du mois pour les joueurs sans expérience, plus nuisible qu’utile. C’est une opinion que partage Anthony Curtis, un spécialiste. Son discours relatif à l’application créée par Apple relève trois idées:

1) L’iPhone n’est pas la voie pour faire fortune au blackjack. Utilisé correctement, il peut donner un léger avantage au joueur, mais la plupart de ceux qui vont l’essayer ne pourront pas l’utiliser proprement. Et même ceux qui sont en mesure de l’utiliser à leur avantage, auront du mal à ne pas être découverts.

2) L’application n’est pas un danger pour les casino. Si les casinos ont découvert des joueurs essayant d’utiliser le soft, mais les histoires sur les grandes pertes sont le plus probablement de simples sornettes.

3) Ceux qui tentent d’utiliser l’application à la table risquent de graves répercussions, y compris la possibilité de prison. Ceux qui, sans intention, utilisent un téléphone cellulaire à la table, sont soumis à des contrôles.

PokerStars, le plus grand site de poker en ligne, a fait, enfin, l’annonce du programme de la Grande Finale EPT de Monte Carlo! Ce sera, comme d’habitude, le plus attendu et le plus riche événement de poker d’Europe. La Grande Finale de Monte Carlo aura lieu entre le 27 avril et le 3 mai 2009 et comptera 14 événements, censés faire de cette cinquième saison le plus passionnant festival de poker jamais organisé en Europe.

Les quatorze événements s’étendront sur une semaine et les mains de poker s’ensuivront sans relâche, dans l’une des plus belles destinations du monde. PokerStars veut s’assurer que tous les obstacles sont enlevés et que les fans de poker du monde entier ont la voie ouverte vers Monaco. C’est justement la raison pour laquelle le site a déjà lancé des satellites qui offriront aux plus ambitieux des billets pour le Main Event.

L’an dernier, l’événement principal a attiré plus de 840 joueurs, d’entre lesquels le jeune Canadien Glen Chorny s’est distingué, en gagnant et plus de 3,15 millions de dollars. Cette année, un nouveau record est attendu à l’événement de No-Limit Hold’em, qui, en dépit d’un buy-in de 12,633$ attirera en lice plus de 1,000 joueurs, pour une cagnotte estimée à 12 millions de dollars. Mais le Main Event est seulement l’une des attractions – cette année, il y a deux nouveaux grands tournois: European High Roller Championship et Pot Limit Omaha Championship. Le premier s’étendra sur 3 jours, l’autre, sur 2. Pour ce dernier, PokerStars organise des satellites de qualification offrant aux gagnants un package spécial de trois jours à Monte Carlo.

En plus des trois premiers tournois, PokerStars introduit un bon nombre d’événements de no-limit hold’em et de pot-limit Omaha. De nombreux tournois satellite sont également prévus – y compris deux super satellites au Main Event et au tournoi High Roller, auxquels on ajoute un super-satellite unique offrant des places pour n’importe quelle destination des tournois PokerStars.

Suite à l’énorme succès des Camps de Poker tenus à Barcelone et à Bahamas à l’occasion de l’EPT, PokerStars a l’intention de répéter l’expérience et d’organiser un autre poker Camp. Les membres de l’équipe des pros PokerStars seront sur place pour fournir des séances de formation. Le vainqueur du tournoi du camp recevra un package pour le Main Event EPT de Monte Carlo.

Pour la première fois dans l’histoire du circuit EPT, outre les satellites pour Monte Carlo, les joueurs de PokerStars seront en mesure d’obtenir en ligne l’entrée à n’importe quel tournoi programmé, par l’intermédiaire de leurs comptes PokerStars. L’inscription en ligne débutera le 20 avril 2009. Une autre première dans le tournoi, consiste dans la possibilité des joueurs qui achètent leur billet en ligne, de recevoir des événements des FPP (frequent player points), qui seront transformés en récompenses dans le cadre du club VIP Poker Stars. L’autre grande nouvelle de cette année est que la structure de la Grande Finale a été changée: 30,000 en jetons et des niveaux de 60 minutes pour le Jour1, des niveaux de 75 minutes pour le Jour2. Ce sera aussi la structure pour tous les événements EPT de la prochaine saison.

John Duthie, le fondateur de l’EPT PokerStars, a tenu à rappeler l’extraordinaire développement du tournoi, à travers seulement quelques années. « Il est stupéfiant de penser que, lors de la première grande finale EPT en 2005, nous avions seulement 211 joueurs et une cagnotte totale de 2 millions d’euros. L’année dernière, le nombre des joueurs et le prize pool ont été également quatre fois plus élevés, et cette année, il semble que nous allions dépasser le chiffre de 10 millions avec la cagnotte! » Fier de ce grand progrès, Duthie se montre confiant dans l’avenir du tournoi, qui a gagné une place sûre parmi les grands événements de poker du monde.

Le jackpot progressif de Mega Moolah a de nouveau atteint des hauteurs étourdissantes: il y a 5,5 millions de dollars qui n’attendent que le tournoiement parfait d’un veinard! Ce jackpot sera, probablement, le plus grand jackpot jamais décroché sur un casino en ligne et qui ne rêve pas de gagner un tellement incroyable montant d’argent?

Le jackpot mammouth de Mega Moolah est disponible sur les casinos de Cryptologic, tels Intercasino, 888 et PartyCasino. Le seul inconvénient de ce jackpot – pour quelques-uns des joueurs, est qu’il n’est pas « ouvert » à tout le monde. Les joueurs américains, par exemple, n’ont pas accès à Mega Moolah, il est disponible seulement pour les joueurs européens et australiens. Pourtant, si ce n’êtes pas vous ce chanceux-là à décrocher ce jackpot, ne soyez pas deçu! Il y a une multitude d’autres occasions:

Récemment, les plus grands gains ont été enregistrés aux casinos BOSS Media, sur les très populaires machines à sous « Jungle Jim Grand » et « Bay Patrol Grand »- 800,000 euros pour chacune.

Le jackpot Pinata s’élève, à présent, à 1,2 millions de dollars et « Aztec’s Millions » n’est pas très loin…Ces jackpots peuvent être trouvés dans les casinos RTG, y compris Lucky18Casino.com. »Aladdin’s Lamp » des casinos BOSS Media peut être également un autre coup de maître! ce jackpot est en train de dépasser 2 millions d’euros! Voilà, donc, les meilleures alternatives dont vous pouvez profiter!

Après une première édition très fructueuse, les organisateurs de Spanish Poker Tour ont annoncé le lancement d’une nouvelle édition, en 2009. Et, une fois de plus, Everestpoker.com, l’une des salles virtuelles de poker de grand prestige, va parrainer le tournoi qui mènera les centaines de joueurs professionnels dans les plus belles destinations de l’Espagne.

Le tournoi de poker d’Espagne a été catalogué comme l’un des meilleurs tournois de poker européen, grâce à une structure prodigieuse et à une direction très responsable.

Le tournoi commencera le 20 mars à Gran Casino Aranjuez, où on présentera sa nouvelle image et on révélera les changements radicaux faits. «Il y aura plusieurs nouveaux ajouts à cette saison, y compris les nouvelles destinations, l’amélioration de la structure en plus de possibilités de qualification », a expliqué Paloma Benito, le producteur exécutif du tournoi.

L’année dernière, le tournoi a entraîné en compétition quelques-uns des meilleurs professionnels de poker du monde, tel Rolf Slotboom, Johnny Lodden, Pietro Paloma et Alexander Jung, le champion de l’édition. Le plus probablement, ils seront de retour cette année. Des joueurs espagnols importants, comme Maceiras María, Pablo Ubierna, Jose Luis Navarro « Jotaele », Javier Martinez, Raul Paez « El Toro », Oscar « La Pua », Raul Mestre « SirDonald », Javier Dominguez ou Cayetano García, essayeront également leur main dans le Tournoi de 2009.

Le Tournoi espagnol de poker est définitivement un « must » sur mon ordre du jour. Ce tournoi est très important pour la carrière de tout joueur de poker espagnol », a déclaré Maria Maceiras, la meilleure joueuse de poker d’Espagne. Les joueurs peuvent s’y qualifier sur EverestPoker.com ou peuvent acheter leur billet d’entrée avec 1,100 euros.